Un chanteur, rappeur, percussionniste et danseur de 23 ans, Innoss’B, est passé de la zone pauvre de Birere à Goma, dans la province du Nord-Kivu en RDC, pour devenir l’une des stars les plus recherchées d’Afrique.

Il a adopté une fusion de la dance congolaise avec des Afrobeats et de la musique de danse électronique et est à l’aise pour chanter non seulement en lingala, mais aussi en kiswahili et en anglais.

Son nouvel album contient une chanson intitulée «Cha Cha» qui échantillonne le «Independence Cha Cha», l’hymne de libération enregistré par Le Grand Kalle pendant la libération du Congo de la domination coloniale en 1960.

Innoss’B a reçu un large succès dans le monde entier et devient l’artiste congolais le plus éminent de sa génération à traverser le succès grand public en rejoignant la ligue des artistes Afrobeats, en particulier du Nigeria et du Ghana.

La BBC l’a qualifié comme l’une des stars africaines vouées au succès mondial en 2020 pour avoir apporté «un son moderne et jeune à la musique congolaise» avec un style unique qui le fait «danser au rythme de son tambour».

Le plus jeune de six enfants, Innocent Didace Balume est né le 5 mai 1997 et a passé une grande partie de son enfance à apprendre les mouvements de danse de son idole Michael Jackson, inspiré par son père – un ancien danseur – et trois frères et sœurs plus âgés qui sont tous musiciens.

Il a rejoint le groupe familial Maisha Soul et a remporté le prix Révélation 2007 au salon du tourisme de Goma alors qu’il n’avait que sept ans. En 2010, ses parents l’ont inscrit au tout premier concours national de musique, les Vodacom Superstars, l’idée originale de la superstar sénégalo-américaine Akon, pour découvrir la prochaine star hors de la RDC.

Innoss’B a remporté le concours avec une performance époustouflante de “The Way You Make Me Feel” de Michael Jackson, gagnant un prix de 25 000 $ US et une opportunité d’enregistrement avec Akon pour la chanson “Up and Away”.

Il a également eu l’occasion de se produire lors d’un concert avec la star jamaïcaine Sean Paul au Zimbabwe.

Depuis sa notoriété, Innoss’B a fait le tour du monde et rencontré certaines des plus grandes stars du monde, du producteur légendaire Quincy Jones à la star hollywoodienne Ben Affleck.

La pandémie COVID-19 l’a trouvé au milieu d’une tournée européenne et il a annulé les six dates restantes pour rentrer chez lui à Kinshasa.

Son dernier album, «Achour», présente des collaborateurs de renom dont Koffi Olomide sur «Elengi», «Eloko» avec Werrason, et le remix de la sensation YouTube «Yope» avec Diamond Platnumz de Tanzanie.

Innoss’B a également utilisé son statut de star pour défendre la paix dans sa région natale du Nord-Kivu, en proie à des conflits, et son nouvel album contient un appel à l’unité dans la chanson en kiswahili «Machozi ya Africa».

L’artiste forge son style, crée ses mouvements de danse, accumule des millions de vues avec ses titres sur Youtube où danses et chorégraphies font partie de son succès grandissant, réussissant à combiner le son de la rumba congolaise avec le R’n’B et l’afrobeat.

Membre de la nouvelle vague de rumba qui infuse le pays aux côtés d’Alesh, Robinio Mundibu, Rebo et Dj P2N, Innoss’B chante en lingala, français, anglais et swahili, la première langue parlée de sa région, le Nord-Kivu.

0 0 votes
Article Rating
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments